substitution


substitution

substitution [ sypstitysjɔ̃ ] n. f.
• 1297; sustitution h. XIIIe; lat. substitutio
1Dr. Action de substituer (2o); disposition par laquelle on désigne une personne qui recueillera le don ou le legs au cas où le donataire, le légataire ne le recueillerait pas. donation, héritage.
2(1538) Action de substituer (1o), de remplacer par autre chose. Dr. Substitution de noms sur un registre. transfert. Peine de substitution : peine que le tribunal peut prononcer à la place d'une peine d'emprisonnement. « Condamné à une peine de substitution de 80 heures de travaux d'utilité publique » (L'Express, 1989). Droit de substitution, autorisant le pharmacien à remplacer le médicament prescrit par un générique.
Délégation de pouvoirs ou de fonctions. Faculté de substitution du mandataire.
3Cour. Le fait de substituer; son résultat. changement, commutation, remplacement. Substitution de documents. « Le jeu de substitution d'une personne à une autre » (A. Breton). Mère de substitution. « Nos guerres, nos mœurs, nos arts, sont à présent soumis à un régime de substitutions très rapides » (Valéry). « L'ivresse n'est jamais qu'une substitution du bonheur » (A. Gide). Substitution d'enfant : fait de mettre un nouveau-né à la place d'un autre dont il prend l'état civil.
4(v. 1837) Chim. Remplacement, dans un composé, d'atomes ou de radicaux par d'autres atomes ou radicaux, sans changement de constitution ( permutation). Réaction de substitution. Dérivé de substitution. « des substitutions chimiques où des corps analogues peuvent tour à tour remplir les mêmes cadres » (Renan). (1725) Math. Remplacement d'un élément d'un ensemble par un autre, d'une variable par une expression, une fonction la représentant. Passage d'une permutation (2o) à une autre. Application biunivoque d'un ensemble sur lui-même. Ling. Opération qui consiste à remplacer un élément de la langue (phonème, monème) par un autre élément appartenant au même paradigme (opposé à permutation). commutation. Écon. Remplacement d'un produit par un autre supposé présenter des qualités similaires. Effet de substitution : augmentation de la demande d'un bien équivalant à un autre dont le prix a augmenté. Substitution du capital au travail. Produits de substitution pour régimes allégés. substitut. La méthadone, produit de substitution à l'héroïne.

substitution nom féminin (bas latin substitutio) Action de substituer, fait de se substituer : Substitution de documents. Biologie Remplacement d'une population d'êtres vivants par une nouvelle population de la même espèce, mais présentant un ou plusieurs caractères différents. (Ce mode d'évolution, bien observé sur la phalène du bouleau, a lieu lorsqu'un changement du milieu favorise la forme vivante plus que la forme initiale.) Chimie Réaction au cours de laquelle un atome, dans une molécule, échange contre un autre atome un atome auquel il est lié, sans changer sa coordinence. (Par exemple, l'action du chlore sur le méthane se traduit par un échange d'atomes de chlore et d'hydrogène : CH4 + Cl2 → HCl + CH3Cl. À cette substitution de type radicalaire s'ajoutent les substitutions nucléophiles, électrophiles et péricycliques.) Droit Autorisation accordée par la loi à une autorité d'agir après mise en demeure de celle qui est normalement compétente mais se montre défaillante (substitution du préfet au maire dans le cadre des pouvoirs de police). Économie Introduction, dans les achats des consommateurs, de biens voisins et aux qualités similaires, qui remplacent d'autres biens qui se trouvaient antérieurement acquis. Action de substituer un facteur de production à un autre (substitution du capital au travail, par exemple). Linguistique Élimination d'un mot par un autre au cours de l'évolution d'une langue. Mathématiques Synonyme de permutation. Psychanalyse Mise en place d'une formation substitutive. ● substitution (expressions) nom féminin (bas latin substitutio) Substitution d'enfant (ou de part), atteinte à l'état civil, infraction consistant à mettre un autre enfant à la place de celui dont une femme a accouché. Peine de substitution, peine que le tribunal peut prononcer à la place d'une peine d'emprisonnement (confiscation, travail d'intérêt général, jours-amendes). Gîte de substitution, gisement métallifère qui s'est formé au sein de dépôts plus anciens en profitant des vides laissés par une dissolution préalable. Solution solide de substitution, composé monophasé dans lequel les atomes dissous se substituent à ceux de la matrice en occupant les mêmes sites du réseau cristallin. ● substitution (synonymes) nom féminin (bas latin substitutio) Action de substituer , fait de se substituer
Synonymes :
Synonymes :
- Mathématiques. permutation

substitution
n. f.
d1./d Action de substituer. Substitution d'enfant.
|| CHIM Remplacement, dans une molécule, d'un atome ou d'un groupe d'atomes par un atome ou un groupe différent. Réactions de substitution et réactions d'addition.
|| MATH Remplacement d'un des éléments d'une suite par un autre. Syn. permutation.
d2./d DR Disposition par laquelle un tiers est appelé à recueillir un don ou un legs au cas où le premier bénéficiaire institué n'en profiterait pas.
|| Peine de substitution, substituée à une autre.

⇒SUBSTITUTION, subst. fém.
A. — Action de mettre une chose ou une personne à la place d'une autre. Synon. remplacement.
1. [À propos de choses concr.] Une substitution de points d'appuis en fer à des points d'appuis en maçonnerie (VIOLLET-LE-DUC, Archit., 1872, p. 89). La substitution de la vapeur à la voile pour la propulsion des navires (M. BENOIST, PETTIER, Transp. mar., 1961, p. 10).
— Subst. + de substitution. Synon. de remplacement. Un produit de substitution. Il est certain que les produits étrangers et les matériaux de substitution seront dangereux pour les industries du bois si ce matériau garde ses prix trop élevés (Industr. fr. bois, 1955, p. 8).
Spécialement
ANAT. ,,Remplacement d'un tissu par un autre tissu`` (Méd. Biol. t. 3 1972). Substitution fibreuse, graisseuse. Substitution adipeuse des muscles (LITTRÉ-ROBIN 1855).
BIOL. ,,Accroissement progressif, au sein d'une espèce animale, du nombre des individus résultant d'une mutation, qui remplacent graduellement les autres individus`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
CHIM. ,,Remplacement, dans une combinaison, d'atomes ou de radicaux par d'autres sans changement de constitution`` (DUVAL 1959).
Composé ou dérivé de substitution. ,,Composé obtenu dans l'opération précédente`` (DUVAL 1959). Le chloroforme est un dérivé de substitution chloré du méthane (DUVAL 1959).
ÉCON. Remplacement d'un produit par un autre qui s'opère lorsque des produits de qualité ou de propriété équivalentes baissent de prix, en évincent d'autres qui demeurent plus chers (d'apr. BAUDHUIN 1968). Le consommateur prend conscience des arbitrages possibles entre produits et des substitutions s'effectuent (Univers écon. et soc., 1960, p. 32-12).
Taux marginal de substitution. Dans la théorie de la consommation le taux marginal de substitution entre deux biens est la relation entre la diminution de la consommation d'un bien et l'augmentation de la consommation d'un autre de telle manière que l'utilité du consommateur ne varie pas (THINÈS-LEMP. 1975).
GÉOL. Substitution de couverture. ,,Remplacement de la couverture sédimentaire d'un socle dénudé tectoniquement par un autre matériel charrié qui, par son âge et sa nature, pourrait passer pour l'authentique couverture de ce socle`` (FOUC.-RAOULT Géol. 1980).
MUS. ,,Terme de technique pianistique: remplacement d'un doigt sur une touche abaissée par un autre doigt afin de rendre disponible le premier sans interrompre la note tenue`` (Mus. 1976).
2. [À propos de choses abstr.] La substitution du régime urbain à un régime villageois et cantonal fut, sur les bords de la Méditerranée, le chef-d'œuvre de la Grèce et de Rome (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 291):
Ces deux réformes peuvent servir de précédents à la politique française des nationalisations. Elles en présentent les éléments essentiels: le transfert des biens qui sont soustraits à la propriété privée pour entrer sous une forme quelconque dans le domaine de cette collectivité; la substitution d'une gestion publique à une exploitation capitaliste.
CHENOT, Entr. national., 1956, p. 13.
Spécialement
HIST. MILIT. Substitution de numéro. ,,En termes d'administration militaire, action de présenter, lors du tirage pour le service militaire, un homme qui s'offre en place d'un homme tombé au sort`` (LITTRÉ).
LING., LITT.
LING. ,,Opération consistant à remplacer dans un énoncé un segment quelconque par un autre segment quelconque`` (THINÈS-LEMP. 1975). Lorsque le remplacement produit un énoncé à la fois différent par son sens et accepté par les locuteurs, la substitution permet de conclure que les deux segments ont en commun l'appartenance à des classes paradigmatiques qu'il reste alors à définir (THINÈS-LEMP. 1975). Substitution d'une langue à une autre. Quand deux langues sont en contact, on désigne comme substitution d'une langue A à une langue B le fait que la langue A finit par être employée exclusivement, la langue B tombant dans l'oubli (Ling. 1972).
LITT. ,,Dans une formule attendue, cliché, syntagme figé, proverbe, citation, idée « reçue », on remplace certains lexèmes par d'autres, inverses, ou étonnants`` (DUPR. 1980). Substitution graphique, sonore; substitution des noms propres, d'idées, de personnages, d'action (DUPR. 1980).
LOG., MATH., INFORMAT.
LOG. Substitution d'un symbole 'à un symbole dans un assemblage A. Assemblage A' obtenu à partir de A en remplaçant par ' dans chacune de ses occurrences. On écrit A' = ('/) A (BOUVIER-GEORGE Math. 1979).
MATH. ,,Remplacement d'un élément d'un ensemble par un autre. Dans une équation, remplacement de l'inconnue par sa valeur`` (UV.-CHAPMAN 1956). Méthode de substitution (UV.-CHAPMAN 1956).
INFORMAT. ,,Opération permettant dans une chaîne de caractères, de remplacer un symbole ou un groupe de symboles par un autre symbole ou groupe de symboles`` (LUCA Micro-informat. 1984).
PSYCHANAL., PSYCHOL.
PSYCHANAL. ,,Procédé qui consiste à remplacer une satisfaction visant à entraîner une réduction des tensions par une autre. Il s'agit le plus souvent d'une substitution symbolique. La formation des symptômes névrotiques est un exemple de ces formations substitutives`` (POROT 1975).
PSYCHOL. Substitution des images. ,,Technique décrite par Pierre Janet (1898) et qui consiste à modifier un élément d'une image obsessionnelle de sorte que la relation entre le sujet et l'obsession soit violemment perturbée`` (VIREL Psych. 1977).
3. [À propos de pers. ou d'animaux] L'adultère de la femme eut du même fait des conséquences d'une extraordinaire gravité: par la substitution possible d'un étranger à l'enfant légitime, les ancêtres se voyaient en effet privés des bénéfices du culte qu'ils ne pouvaient recevoir que de leurs descendants (GAULTIER, Bovarysme, 1902, p. 147). Je lui racontais l'histoire de certaine substitution de personnes, dont je ne me serais pas aperçu, si Ghéon, qui y assistait, ne m'en avait pas avisé (GIDE, Journal, 1924, p. 799).
B. — DROIT
1. ,,Faculté pour un mandataire de se faire remplacer par un tiers de son choix pour la conclusion de l'acte ou des actes pour lesquels il a reçu pouvoir`` (BARR. 1974).
DR. ADMIN. Pouvoirs de substitution. ,,Possibilité pour les autorités de tutelle et les supérieurs hiérarchiques de prendre des décisions aux lieu et place de ceux à qui elles incombent et qui en restent cependant responsables`` (BARR. 1974).
2. ,,Disposition par laquelle un tiers est appelé à recueillir une libéralité à défaut d'une autre personne ou après elle`` (BARR. 1974).
Substitution fidéicommissaire. ,,Disposition par laquelle l'auteur d'une libéralité charge la personne gratifiée de conserver toute sa vie les biens donnés ou légués pour les transmettre en mourant à une seconde personne qu'il désigne`` (BARR. 1974). Substitution vulgaire. ,,Disposition entre vifs ou testamentaire par laquelle le disposant désigne une seconde personne qui recueillera le don ou legs au cas où, pour une cause quelconque, le donateur ou légataire appelé en première ligne ne le recueillerait pas`` (CAP. 1936). La substitution vulgaire permise par la loi, se distingue de la substitution fidéicommissaire en ce sens que le second gratifié n'est appelé que subsidiairement et au cas de caducité de la première libéralité (CAP. 1936).
3. Substitution d'enfant. ,,Infraction consistant à attribuer un enfant existant réellement à une femme qui n'est pas sa mère`` (BARR. 1974). Tantôt, il invente une histoire de substitution d'enfants, si compliquée qu'on ne saurait comprendre avant la troisième lecture l'imbroglio (BRASILLACH, Corneille, 1938, p. 160).
4. Peines, sanctions de substitution. Ensemble des peines pouvant remplacer l'emprisonnement. Les sanctions de substitution dans la loi du 11 juill. 1975 et dans l'avant-projet de code pénal (Code pénal, Paris, Dalloz, 1985-86, art. 43-1, p. 25).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. XIIIe s. [date du ms.] sustitution « disposition par laquelle une personne est appelée à une succession après une autre ou à son défaut, ou par laquelle une succession doit revenir à une personne après une autre ou à son défaut » (Digeste, ms. Montpellier 47, f° 73a ds GDF. Compl.); 1297 substitucion (doc. ds Z. fr. Spr. Lit. t. 84, pp. 344-345); 2. 1538 « action de mettre une personne, une chose à la place d'une autre » (EST.); a) 1725 math. (Mém. de Trévoux, déc., p. 2225); b) ca 1837 chim. (DUMAS ds LITTRÉ-ROBIN); c) mil. XIXe s. physiol. (COSTE, Éloge de Dutrochet ds LITTRÉ). Empr. au lat. substitutio « action de mettre à la place de, action de remplacer un héritier », dér. de substituere (substituer). Fréq. abs. littér.:309. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 284, b) 261; XXe s.: a) 544, b) 604. Bbg. QUEM. DDL t. 29.

substitution [sypstitysjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1377; sustitution, XIIIe, au sens 1; lat. substitutio, de substituere. → Substituer.
1 Dr. Action de substituer (2.); disposition (7.) par laquelle on désigne une personne qui recueillera le don ou le legs au cas où le donataire, le légataire ne le recueillerait pas (substitution vulgaire, Code civil, art. 898). Donation, héritage. || Substitution fidéicommissaire ( Fidéicommis), prohibée par la loi (Code civil, art. 896). || Les substitutions, avec le droit d'aînesse, étaient la garantie de la stabilité de la noblesse, sous l'Ancien Régime.
1 On reçoit en France la plupart des lois des Romains sur les substitutions; mais les substitutions y ont un tout autre motif que chez les Romains (…) La substitution vulgaire (à Rome) … n'avait point pour objet de perpétuer l'héritage dans une famille du même nom, mais de trouver quelqu'un qui acceptât l'héritage.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXIX, VIII.
2 Action de substituer (1.), de remplacer par autre chose. a Dr. || Substitution d'une obligation par novation. || Substitution de noms sur un registre. Transfert.Délégation de pouvoirs ou de fonctions. || Par voie de substitution. || Faculté de substitution du mandataire. || Substitution d'enfant : infraction commise par la personne qui substitue un enfant à celui dont une femme a accouché; substitution de part. 2. Part, 2.; supposition (de part).Hist. || Substitution de numéro, par laquelle un homme dispensé de service militaire prenait la place d'un autre dans l'obligation de servir, dans le système de la conscription par tirage au sort.
b (V. 1690). Méd. Vx. Remplacement d'un médicament par un succédané.
(1872). Chim. Remplacement, dans un composé, d'atomes ou de radicaux par d'autres atomes ou radicaux, sans changement de constitution. Permutation. || Réaction de substitution. || Dérivé de substitution. || Produit de substitution.
2 C'est quelque chose d'analogue au fait des substitutions chimiques, où des corps analogues peuvent tour à tour remplir les mêmes cadres.
Renan, l'Avenir de la science, X, Œ. compl., t. III, p. 869.
tableau Vocabulaire de la chimie.
Physiol., pathol. Vx. Substitution d'éléments anatomiques. || Génération par substitution (Littré).Pathol. || Substitution fibreuse, graisseuse, dégénérescence.
c (XVIIIe). Math. Remplacement d'un élément d'un ensemble par un autre, d'une variable par une expression, une fonction la représentant. Passage d'une permutation à une autre.Application biunivoque d'un ensemble sur lui-même.
d Mus. (Le sens harmonique donné par Littré est vieux). Procédé de doigté consistant à remplacer un doigt par un autre, sur une même touche, sans la quitter.
e Ling. Phénomène par lequel un élément de la langue (phonème, mot…) prend la place d'un autre de même nature, et le remplace (opposé à permutation).On dit aussi commutation.
f Écon. Remplacement d'un produit par un autre, dans le circuit économique, ou dans le circuit de la consommation. || Produit de substitution.
g Psychan. Remplacement d'un processus inconscient par une formation substitutive.
3 (V. 1538). Cour. Fait de substituer; son résultat. Remplacement; changement, commutation, compensation (→ État, cit. 135; 1. rechange, cit. 3). || La substitution de qqch. à qqch., à autre chose (par qqn). || Substitution d'équivalents (→ Identification, cit. 2). || La substitution d'une personne à une autre (→ aussi ci-dessus, 2., a, dr.).
3 Tout ce qui n'est pas purement physiologique dans l'homme aura changé, puisque nos ambitions, notre politique, nos guerres, nos mœurs, nos arts, sont à présent soumis à un régime de substitutions très rapides (…)
Valéry, Regards sur le monde actuel, in Œ., t. II, Pl., p. 1025.
4 L'ivresse n'est jamais qu'une substitution du bonheur.
Gide, les Nourritures terrestres, V, III.
Fait de se substituer à qqn, de se mettre à sa place (cit. 26).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Substitution — (von lat. substituere ‚ersetzen‘) steht für: Mathematik/Informatik Substitution (Mathematik), das Ersetzen eines Ausdrucks Integration durch Substitution, eine Methode zur Lösung von Integralen Substitution (Logik), in der Logik die Ersetzung… …   Deutsch Wikipedia

  • Substitution — Substitution, Einführung neuer Veränderlicher, indem man die alten Veränderlichen gleich Funktionen der neuen setzt. Bei den eigentlichen Substitutionen sind die Koeffizienten in diesen Funktionen konstante Größen. Man betrachtet aber auch… …   Lexikon der gesamten Technik

  • substitution — sub·sti·tu·tion /ˌsəb stə tü shən, tyü / n: the substituting of one person or thing for another: as a in the civil law of Louisiana: a disposition not in trust by which a donee, heir, or legatee is charged to hold property transferred and return… …   Law dictionary

  • Substitution — Sub sti*tu tion, n. [L. substitutio: cf. F. substitution.] 1. The act of substituting or putting one person or thing in the place of another; as, the substitution of an agent, attorney, or representative to act for one in his absense; the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • substitution — Substitution. s. f. v. Disposition par laquelle on substituë ses biens, ou une partie de ses biens. En France il n y a point de substitution à l infini. la substitution n a lieu que jusqu au troisiéme degré. la substitution n est ouverte que par… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • substitution — [sub΄stə to͞o′shən, sub΄stətyo͞o′shən] n. the substituting of one person or thing for another substitutional adj. substitutionary * * * sub·sti·tu·tion (sŭb stĭ to͞oʹshən, tyo͞oʹ ) n. 1. a. The act or an instance of substituting. b. The state of… …   Universalium

  • Substitution — (lat.), Stellvertretung, Einsetzung eines Stellvertreters, namentlich seitens eines Prozeßbevollmächtigten, der seine Vollmacht auf einen andern überträgt; Substitutorium, die zur Beurkundung dessen ausgestellte Urkunde. Das Gemeine Recht kannte… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • substitution — late 14c., appointment of a subordinate or successor, from M.Fr. substitution, from L.L. substitutionem (nom. substitutio) a putting in place of another, from pp. stem of L. substituere put in place of another, place under or next to, from sub… …   Etymology dictionary

  • Substitution — (v. lat. Substitutio), 1) die Verfügung, wodurch Jemand einen Stellvertreter für sich ernennt; daher Substitutionsclausel (Clausula substituendi) in Vollmachten die dem Bevollmächtigten ertheilte Befugniß sich an seiner Statt auch einen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Substitution — Substitution, lat. deutsch Stellvertretung; namentlich im Erbrecht letztwillige (Testament oder Erbvertrag) Einsetzung eines 2., 3. u.s.w. Erben, für den Fall, daß der Erstbedachte nicht Erbe sein will oder vorher stirbt (substitutio vulgaris);… …   Herders Conversations-Lexikon